défier


défier
DÉFIER. v. a. Provoquer quelqu'un au combat. Il l'envoya défier par un Gentilhomme. Autrefois un Prince qui déclaroit la guerre, envoyoit défier l'autre par un Héraut.Défier, se dit aussi De toute autre sorte de provocation entre deux personnes. Ainsi on dit De deux joueurs, qu'Ils se sont défiés au trictrac, au piquet, etc. que Deux hommes se sont défiés à qui courra mieux, à qui sautera le mieux. Défier quelqu'un à boire, à la paume.Défier, signifie aussi, Mettre quelqu'un à pis faire, lui déclarer qu'on ne le craint point. Vous dites que vous me ferez un procès, je vous en défie, je vous défie de le faire.
f♛/b] Proverbialement, lorsqu'un homme propose de faire quelque chose d'extravagant, et qu'il demande si on l'en défie, on dit, qu'Il ne faut jamais défier un fou.
[b]Défier, se prend aussi dans un sens plus doux. Ainsi on dit, Je vous défie de deviner qui m'a dit telle chose, pour dire, Vous ne sauriez jamais deviner, etc. Je le défie d'être plus votre serviteur que moi, pour dire, Il ne sauroit être plus votre serviteur que je le suis.
Défié, ée. participe.Défier, employé avec le pronom personnel, signifie, Se donner de garde de quelqu'un, parce qu'on lui connoit peu de fidélité, peu de sincérité. C'est un homme dont il faut se défier. Je me défie de ses caresses.
f♛/b] On dit, Se défier de soi-même, se défier de ses forces, se défier de son esprit, pour dire, N'avoir pas grande confiance en soi-même, en ses propres forces, en sa capacité.
[b]Se défier, signifie aussi, Se douter, prévoir. Je ne me serois jamais défié que vous dussiez me manquer au besoin.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • défier — [ defje ] v. tr. <conjug. : 7> • 1080 desfier; de dé et fier 1 ♦ Inviter (qqn) à venir se mesurer comme adversaire. ⇒ provoquer. Défier qqn en combat singulier. Défier un ami aux échecs. Défier le tenant du titre (⇒ challenger) . 2 ♦ Mettre …   Encyclopédie Universelle

  • defier — aucun, Prouocare. Defier l ennemy, Hostem clamoribus vocare. Envoyer defier, Dimicationem et caedem denuntiare cuipiam. Defiant, Prouocator. Defié, Prouocatus …   Thresor de la langue françoyse

  • Defier — De*fi er, n. [See {Defy}.] One who dares and defies; a contemner; as, a defier of the laws. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • défier\ se — défier (se) [ defje ] v. pron. <conjug. : 7> • XVIe; de fier, d apr. lat. diffidere ♦ Littér. Avoir peu de confiance en; être, se mettre en garde contre. ⇒ se garder, se méfier. « Les femmes se défient trop des hommes en général et pas… …   Encyclopédie Universelle

  • defier — [dē fī′ər, difī ər] n. a person who defies …   English World dictionary

  • défier — (dé fi é), je défiais, nous défiiens, vous défiiez ; que je défie, que nous défiions, que vous défiiez, v. a. 1°   Provoquer à un combat, à une lutte. •   Défiant leurs nombreuses cohortes, RAC. Mithr. V, 4. •   Toi, superbe Orbassan, c est toi… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉFIER — v. a. Provoquer quelqu un au combat. Défier son ennemi. Autrefois un prince qui déclarait la guerre envoyait défier son ennemi par un héraut.   Il se dit aussi De toute provocation qu une personne adresse à une autre. Défier quelqu un à la paume …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉFIER — v. tr. Provoquer à une lutte. Défier quelqu’un à la paume, aux échecs, à la course, à qui boira le plus, à qui arrivera le premier au but. Il signifie au figuré Braver quelque chose de dangereux, s’y exposer hardiment, courageusement, lutter… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • defier — noun Date: 1584 one that defies < a defier of convention > …   New Collegiate Dictionary

  • defier — noun One who dares and defies; a contemner; as, a defier of the laws …   Wiktionary